10 conseils pour une conduite écologique

En conduisant écologiquement, vous pouvez économiser jusqu’à 20 % de carburant, ce qui représente entre 250 et 300 $ par an.

Pour avoir une conduite économique, nous vous proposons ces conseils :

Avant de commencer à conduire….

1. Rendez votre véhicule aussi léger que possible

Le poids du véhicule a un impact direct sur la consommation de carburant : 100 kg de plus dans la voiture signifient une augmentation de 5 % de la consommation de carburant.

2 Planifiez votre itinéraire

- Le GPS vous permet de choisir l’itinéraire le plus court ou le plus rapide. À quelques exceptions près, il peut vous aider à éviter les détours, à ne pas vous perdre (et donc à parcourir des kilomètres pour rien) et à gagner un temps précieux.

- Si vous ne disposez pas d’un appareil GPS, vous pouvez également utiliser les sites de planification d’itinéraire (OpenStreetMap, Mappy, Google Maps, ViaMichelin, etc.) pour planifier un itinéraire et obtenir une heure approximative.

- Partez à l’heure : il vaut mieux arriver 5 minutes en avance que de rattraper 5 minutes en chemin.

3. Optez pour la vérification régulière de la pression.

- Rouler avec des pneus sous-gonflés augmente considérablement la consommation de carburant : 2,4 % pour chaque 0,5 bar en moins. Une faible pression des pneus affecte également la maniabilité et la distance de freinage.

- Comme les pneus perdent naturellement de l’air, la pression des pneus doit être vérifiée au moins une fois par mois. Le contrôle doit être effectué lorsque les pneus sont froids, c’est-à-dire après avoir parcouru moins de 3 kilomètres, sinon il faut attendre 10 minutes pour laisser les pneus refroidir.

Sur la route …

4 Utilisation des instruments de bord

- Le tachymètre fournit une information continue sur le régime moteur (il est plus précis que l’oreille). Évitez les régimes élevés : Passez les vitesses à partir de 2000 tr/min (moteur diesel) ou 2500 tr/min (moteur à essence).

- L’ordinateur de bord affiche la consommation d’énergie. Vous pouvez vérifier que la consommation est nulle si vous n’appuyez pas sur la pédale d’accélérateur !

- Faites attention à l’indicateur de vitesse, s’il existe : Il indique quand vous devez passer la vitesse supérieure pour maintenir le régime moteur.

5. Roulez plus lentement

- Si possible, conduisez à une vitesse modérée.

- Réduire la vitesse de 10 km/h peut permettre d’économiser jusqu’à 1 litre aux 100 km : si vous roulez à 110 km/h au lieu de 120 km/h sur l’autoroute, vous ne perdrez que 4 minutes aux 100 km.

- Si vous conduisez plus lentement, vous pouvez également ralentir plus facilement en utilisant le frein moteur aussi souvent que possible.

- La conduite « sportive » est plus dangereuse (même si vous êtes maître de votre véhicule, vous n’êtes pas seul sur la route !) et entraîne une consommation de carburant jusqu’à 40% plus élevée en ville.

6. Passez le rapport supérieur dès que possible.

- Pour les véhicules essence et GPL, le rapport le plus élevé doit être engagé avant 2500 tr/min.

- Pour les véhicules diesel, il doit être engagé avant 2000 tr/min.

- Si vous accélérez trop, la consommation de carburant augmentera considérablement. Avec les moteurs modernes, il n’y a aucun problème à rouler à 50 km/h en 5e vitesse.

- Dans de nombreuses voitures, un indicateur de changement de vitesse indique quand il est temps de passer à la vitesse suivante.

7. Décélérez lentement en relâchant la pédale d’accélérateur à temps et en laissant une vitesse engagée.

- Dans les voitures modernes, l’injection de carburant est désactivée lorsque la pédale d’accélérateur est relâchée.

- Le frein moteur permet de réduire la consommation de carburant et l’usure des freins, aussi il donne la possibilité d’améliorer la sécurité routière et le confort de conduite. 8.

8. Coupez le moteur du véhicule lorsque vous êtes garé ou dans une file d’attente.

- Après 10 secondes d’arrêt (pour traverser la route, pour prendre des passagers, pour consulter une carte, pour passer un appel téléphonique, etc.), il est conseillé de couper le moteur : cela réduira le bruit et la pollution. Évitez d’appuyer sur la pédale d’accélérateur lorsque vous redémarrez le moteur.

- De plus en plus de voitures sont équipées d’une fonction start-stop qui éteint automatiquement le moteur après quelques secondes et le redémarre lorsque la pédale de frein est relâchée.

9. Anticipez la circulation pour éviter les accélérations ou les freinages inutiles.

Pour maintenir une vitesse aussi constante que possible, il est important d’anticiper le trafic. Cela évite les freinages ou accélérations inutiles, ce qui permet d’économiser du carburant.

Il s’agit également d’un conseil de sécurité important : lorsque vous observez la circulation au loin et anticipez les événements possibles (un piéton qui traverse, une voiture qui dépasse ou qui freine, un feu rouge, etc.

Conduisez comme si vous n’aviez pas de freins : Gardez votre vitesse aussi constante que possible et évitez de freiner et d’accélérer sans vous arrêter.

10. utiliser l’air conditionné à bon escient

L’électricité est produite dans le véhicule par l’alternateur et consomme du carburant. La climatisation peut être très utile pour les longs trajets dans la chaleur, mais elle n’est pas nécessaire la plupart du temps. Il est donc préférable de ne pas la laisser activée par défaut.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter l’équipe de l’entreprise Conversion éthanol flexfuel bordeaux.

Date
Categories
Tags
Permalien
Status

Publié :9 août 2021

Vie pratique

Bookmark the permalink

Les commentaires et les trackbacks sont fermés.